In Lifestyle

Réflexion sur la beauté: Aimer et Accepter la femme dans le miroir

L’amour propre est l’un des plus grands défis de la femme du 21e siècle.

La définition de la beauté peut varier d’une société à une autre et même d’un dictionnaire à l’autre. Il est vrai que de nos jours, la société et les médias ont de plus en plus d’influence sur la façon dont les femmes se voient. Parle-moi de beauté et je te citerais des grands noms de la musique ou de l’industrie de la mode. Parle-moi de critères de beauté et je te décrirais le visage, les formes ou le nez à avoir pour plaire à tous. Cependant, aux yeux de Celui qui nous a créé, la définition de la beauté ne varie pas en fonction des autres, du temps ou des circonstances. Elle ne fluctue pas en fonction de la région ou des publicités. Elle est unique et éternelle.

S’aimer soi-même est VITAL. Apprendre à aimer la femme que tu vois dans le miroir à chaque jour, et ce, avec ou sans maquillage, avec ou sans artifices, est crucial. Tu dois te réconcilier avec l’image que tu as de toi.

“La beauté est dans l’œil de Celui qui regarde et Celui qui te regarde à chaque jour définit ton estime de soi.”

 

“Je suis belle de l’intérieur à l’extérieur.
Je suis une créature merveilleuse.
Je m’accepte telle que je suis.
Je prends soin de moi.”

Ces mots semblent empreints de vantardise et pourtant… Se sont de simples affirmations et déclarations que toute femme, peu importe ses origines, son âge, son poids, sa couleur de peau, devrait se dire à chaque jour.

À l’heure d’aujourd’hui, ma conception de la beauté a bien changé. Il y a quelques années, j’aurais été la dernière personne à dire quelle se trouve belle. Premièrement, parce que j’avais beaucoup de blessures intérieures et un manque d’estime de soi. J’ai grandi en entendant toutes sortes de paroles négatives à mon égard, en recevant des qualificatifs méchants sur mon physique. J’ai grandi en détournant les yeux face aux regards moqueurs. Je n’étais pas assez ci ou pas assez ça. Tout cela m’a rendu timide, renfermée, blessée. Je n’aimais ni mon physique, ni mon intérieur. Je me sentais toujours moins belle que ou toujours jugée. Dieu a dû opérer une guérison dans mon âme pour que je puisse laisser le passé en arrière et commencer à me voir comme Lui me voit. Peut-être que toi aussi tu as vécu cela. Peut-être aussi que ton estime de soi était très bonne, mais qu’elle a été ébranlée à cause de certains événements qui sont arrivés sans crier gare dans ta vie. Dans tous les cas, voici ce que ton Créateur veut que tu comprennes : lorsque l’on base notre estime de soi sur le monde environnant, sur la mode et le physique, on court vers notre propre perte, parce que ces choses-là sont VAINES et ne durent pas. C’est seulement lorsque nous allons bien à l’intérieur que l’extérieur devient du gâteau. Par contre, le contraire laisse un peu à désirer.

Attention, cela ne signifie pas négliger notre apparence, notre santé, notre corps, etc. Nous devons en prendre soin. Cependant, notre estime de soi doit être basée sur ce que Dieu dit de nous et sur ce qu’Il voit en nous.

Comme dit le dicton, la beauté se trouve en effet dans l’œil de Celui qui te regarde à chaque jour. Comme Il le déclare dans sa Parole, “J’éprouve pour toi un amour ardent et passionné, oui, je brûle pour toi d’une violente passion. » (Zacharie 8 :2) Étonnant hein ? Et pourtant c’est vrai. Il t’aime passionnément et Il a donné Sa vie pour toi. Il t’accepte TELLE QUE TU ES, avec ou sans lunettes, avec ou sans boutons, avec ou sans formes. Alors cesses de courir vers les hommes qui risquent de te rejeter et cesses de dissimuler les brisures de ton âme. Moi Aurélie, j’ai fini par le comprendre et j’ai commencé à louer Dieu à chaque jour pour la Créature Merveilleuse que je suis et que décrit le Psaume 139. Je n’ai plus besoin d’attendre après les compliments ou de mendier les regards d’approbation. J’ai compris que la beauté est définie par Celui qui l’a créée.

C’est vrai qu’il nous arrive parfois d’être surprises en recevant des compliments. On se demande comment les gens ont-ils pu voir quelque chose que nous-même n’avons pas remarqué. Et la réponse me parvient à chaque fois dans le lieu secret. Dieu te répète que “Tu ES une créature merveilleuse. J’ai pris le TEMPS de te tisser dans le ventre de ta mère. Tu es la Prunelle de mes yeux. Et lorsque tu vas bien à l’intérieur, ça se ressent simplement à l’extérieur. Accepte les compliments sans rougir. À chaque fois, c’est simplement Moi qui te rappelle comment je t’ai créée.”

Te faut-il plusieurs rappels pour finalement saisir que tu es BELLE ? Mais il te faut surtout guérir à l’intérieur. Parce que tu sais quoi ? On utilise souvent beaucoup de masques et d’artifices pour cacher ce qui se passe au fond de nous. On essaye d’embellir la laideur de l’âme, on essaye d’attirer l’attention et pour ce faire, on utilise n’importe quel moyen. Le fond du problème est simplement le besoin d’être aimées et acceptées. Mais de qui ? La première personne c’est ton Créateur et la suivante, c’est TOI.

Tout ce que Dieu a créé est BEAU. La société et les pairs ont déformé ton image de la beauté et chaque fois que tu te regardes dans la glace, tu trouves un défaut par ci et un défaut par là. Tu te plains, tu gémis, tu envies le jardin d’autrui au lieu d’arroser le tien. Demandes donc à Dieu de t’aider à te voir comme Lui te voit et de t’aider à regarder les autres comme Lui regarde. Parfois, tu regardes quelqu’un et tu as l’œil tellement critiques, tu dédaignes, tu lui trouve toutes sortes de qualificatifs peu gentil mais en réalité, le problème ne vient pas de la personne mais de ton propre cœur. Il y aura toujours quelque chose que tu n’aimeras pas chez les autres, mais si tu prends le temps d’observer chaque visage, comme un peintre qui prend le temps de jauger son modèle, tu découvriras la beauté physique comme Dieu la voit. Nous regardons avec des critères de beauté préétablis mais Dieu regarde Sa création avec un œil beau, neutre et sincère. Il voit dans toute Sa souveraineté la beauté de ses créatures.

Le temps a passé et l’eau a coulé sous les ponts. Elle est loin l’époque du lycée où je n’aimais pas mon nez, ma taille, mes dents, et j’en passe. Bien loin de moi cette époque où mes critères de beauté étaient définis par la télévision et les magazines, par Jennifer Lopez ou Beyoncé. Terminé le temps où j’avais besoin de montrer mon corps pour me sentir belle et aimée. Aujourd’hui, la nouvelle créature que je suis à juste envie de louer Dieu pour Sa parfaite création. Il me rappelle sans cesse que chaque femme est un chef-d’œuvre que l’on doit contempler.

Quand Dieu a créé l’homme, Il a vu que cela était BON. La télé, le maquillage, les bijoux, la mode n’existaient pas encore, alors qui aurait appris à Adam et Ève qu’ils étaient BEAUX, si ce n’est Celui même qui les a créés ? Ils étaient nus et sans honte, parfaits à Ses yeux. Que s’est-il donc passé ?

…Les maux. Les blessures. Les complexes. Le péché qui enlaidit. Les bagages émotionnels et spirituels qui au fil des années, sont venus altérer la façon dont on se voit. La pression sociale qui veut nous faire modifier notre corps et nos idéaux. Le besoin d’être acceptées coûte que coûte et ce, au détriment de nos valeurs et de notre dignité. Les mensonges sur la perfection qui ont voyagé à travers le temps. Des soi-disant experts et scientifiques qui veulent nous dicter comment une femme doit s’aimer et se sentir. On nous gave à force de publicités mensongères et de magazines d’une mode qui change chaque saison. Dieu nous a créé noirs, blancs, “jaunes”, “rouges” et j’en passe. Il nous a donné des yeux ronds ou bridés. Il nous a doté de fortes anches ou de petits bassins. Il nous a même donné des goûts différents et ceci non pas pour dénigrer ceux qui ne nous attirent pas, mais tout en sachant que quelqu’un d’autre aurait les yeux pour voir et apprécier ce que nous ne verrions pas. Il faut de TOUT pour faire un monde. Ce serait bien plate si tout le monde se ressemblait !

Se trouver belle dans le monde d’aujourd’hui, ça prend la guérison, la désinformation et la révélation. Se trouver belle, ce n’est plus donné. On grandit avec tellement de faux messages sur notre propre beauté alors se trouver belle, ça s’apprend et ça se réapprend. Peu importe le temps que ça prendra, tu dois réapprendre à t’aimer et te valoriser.

Ta beauté commence dans les profondeurs de l’âme. Aucune couche de maquillage ne pourra jamais camoufler une mauvaise attitude et un cœur rempli de ronces. Cessons de nous cacher derrière des masques de fond de teint alors que notre cœur crie à l’aide, regardez-moi. Cessons d’arborer de la fausse confiance en soi, car certaines choses ne trompent pas. Cessons de critiquer les autres sous prétexte qu’ils ne nous ressemblent pas. Cessons de faire la guerre aux rides qui ne sont pas encore apparues, aux bourrelets que personne ne voit. Cessons d’entamer des régimes sans fin pour plaire aux autres, et de nous trouver grosses alors que nous ressemblons à des brindilles. De grâce, disons simplement MERCI lorsqu’on nous complimente au lieu de feindre l’humilité ou de détourner la conversation… Il y a des jours avec et il y a des jours sans. Mais avec Toi Seigneur, j’ai appris à aimer mes jours sans. Sans maquillage, sans coiffure, sans ongles. Juste moi et mon jogging, mon sourire et ma joie de vivre ! Et Ta présence !

À qui devons-nous plaire ? Avons-nous réellement besoin de mendier les compliments, de chercher les regards d’approbation ou de nous regarder 200 fois dans la glace durant la journée ? Non. Pensons-nous vraiment que nous arranger physiquement va compenser pour le vide intérieur ? Si oui, nous nous baladons comme des tonneaux vides…une belle apparence et du bruit à n’en plus finir mais un fond qui laisse à désirer. Par contre, nous avons besoin de travailler sur notre intérieur, tout en prend soin de l’extérieur. Rappelons-nous qu’aux yeux de Dieu nous sommes toutes belles, mais en est-il de même pour notre cœur ? “La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine ; La femme qui craint l’Éternel est celle qui sera louée.” (Proverbes 31 :30) Aimer et accepter la femme dans le miroir commence à l’intérieur.

Ma sœur, si plus personne ne te regardait ou ne t’admirais, te sentirais-tu encore belle, jolie et importante ? Pour qui est-ce que tu t’habille et te maquille ? Tu peux dire pour toi, mais si tu n’es pas à 100% à l’aise en sortant de chez toi chaque jour, si tu es frustrée lorsque personne ne t’a regardé ou complimenté, en réalité, tu ne fais pas les choses pour toi. Sur quoi mets-tu l’emphase, et pourquoi ? Tout ça, ce sont des questions que tu dois te poser fréquemment car cela t’évitera de faire de bonnes choses pour des mauvaises raisons.

N’oublies pas qui tu es. La beauté est dans l’œil de Celui qui regarde et Celui qui te regarde à chaque jour définit ton estime de soi.

With love, Lily

Vous aimerez aussi

Article précédentComment surmonter une rupture
Prochain articleLe caractère de l'homme de Dieu

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!