In Mes Relations

Seule pour la Saint-Valentin? Reviens à ton Premier Amour

Dieu souhaite qu’on prospère à tous égards et qu’on ait d’excellentes relations épanouies… avec Lui, avec nous-même et avec les autres. Nul besoin de faire des centaines de jeûnes et prières pour le deviner. C’est Sa volonté, et elle est bonne, agréable et parfaite. Maintenant, Il ne nous appelle pas à fonctionner dans la chair et à courir après un homme ou une femme parce que c’est TENDANCE et qu’il ne faut pas être seul(e) durant ce jour de l’année. Il désire être (ou redevenir) notre PREMIER AMOUR.

Pour être vraiment honnête avec toi, même dans le Seigneur, j’ai déjà eu cet arrière-goût amer à l’approche de la Saint-Valentin. “Pourquoi toujours les autres, Seigneur ? Et moi alors dans tout ça ? Moi, je te sers. Moi aussi j’ai des besoins. Moi aussi je veux. Moi, moi, moi.” J’ai déjà été fâchée contre Dieu parce que je trouvais que mon processus et ma bénédiction prenaient BEAUCOUP TROP DE TEMPS, j’étais frustrée car MOI aussi je regardais aux autres et je voulais être en relation. Le problème là-dedans c’est qu’il y avait beaucoup trop de ‘MOI’ et que je ne comprenais pas vraiment ce que je demandais à Dieu, par pur égocentrisme. Dans différentes saisons, j’ai cru être prête pour être avec quelqu’un mais Dieu m’a parlé à chaque fois sur la PATIENCE et l’importance de me laisser façonner durant ce temps d’attente ; tout comme Esther a été préparée pendant des mois pour être présentée devant le roi, cela prend des mois et souvent des années de préparation pour être présentée devant la personne idéale. En effet, lorsque je regarde en arrière, je constate que je n’étais vraiment pas prête à DONNER ou à SACRIFIER quoi que ce soit, je voulais juste RECEVOIR, RECEVOIR, RECEVOIR, car pour moi, mon monde et ma relation devaient tourner autour de MES désirs, MES besoins, MES envies (comme dans les films).

Une relation ne peut pas du tout avancer avec ce genre de mentalité, souvent cachée, mais que les épreuves viennent révéler. Ce qui arrive lorsque tu veux forcer la main de Dieu et surtout contrôler les choses et les faire arriver en TON temps, c’est que tu réveilles l’amour avant le temps et les conséquences peuvent être désastreuses : “Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour, Avant qu’elle le veuille.” (Cantique des cantiques 8 :4) Par la suite, tu viens blâmer Dieu (qui t’avais pourtant avertie) ou l’Amour, mais saches que l’Amour ne t’a rien fait, ce sont tes choix qui ont apporté la déception et les blessures dans ta vie. Dieu veut ton bonheur, et ton bonheur se trouve en Lui et commence par Lui. Les bénédictions, Il n’a aucun problème à te les donner. Mais où est placée ta confiance, quelles sont les motivations de ton cœur ? Il veut te bénir mais Il ne veut pas que la bénédiction qu’Il t’aura donnée Le remplace dans ton cœur.

En réalité, en tant que jeune femme, je puisais ma VALEUR dans mes relations et dans ce que les autres pensaient ou disaient de moi, comme tant de femmes et d’hommes aujourd’hui, qui ne se connaissent pas et ne s’acceptent pas pleinement. Je disais que j’aimais Jésus, et c’est vrai, je L’aimais, mais je ne l’aimais pas plus que la bénédiction que je voulais tant avoir. J’étais tellement axée sur le mariage, avoir quelqu’un à mes côtés, que le Seigneur passait en second plan. Résultat : un cœur endurcit, divisé, serré à chaque Saint-Valentin. L’horloge biologique commence à sonner et tu as une angoisse qui vient dans ton cœur… “Et si… je ne me mariais jamais ? Si je termine vielle fille célibataire comme la sœur telle ? Et si la personne idéale pour moi ne se présente pas Seigneur ?” Même lorsque je passais la Saint-Valentin avec mes sœurs ou mes copines, j’avais toujours ce petit pincement au cœur, un genre de “Bienvenue au club des délaissées”. En réalité, tout cela démontre simplement une chose : le manque de confiance en Dieu, mais aussi combien je faisais du mariage une IDOLE. J’en parle d’ailleurs dans mon article ici.

En tant que jeune femme dans le Seigneur, je suis passée par toutes sortes de saisons : la saison où tu as tellement d’hommes qui te courent après que tu ne peux plus respirer, tu es même fatiguée, tu hésites entre plusieurs car tu ne reconnais pas ton Adam tellement l’ennemi t’envoie pleins de signaux mixtes. La saison de sécheresse où tu te demandes si quelque chose ne va pas avec toi, tellement personne ne t’approche (LOL!) — en réalité c’est Dieu qui te cache car Il a une œuvre à faire en toi en profondeur; la saison où tu n’en as que faire d’être en relation ou pas car ça t’apporte trop de problèmes (là c’est plus l’aigreur qui te fais penser comme tel); la saison où tu es en relation avec quelqu’un mais Dieu te dit clairement de lâcher cette relation qui n’est pas de Lui et t’amène dans le péché; la saison où tu es en relation et tu penses que ça va donner quelque chose mais oh misère! Avortement de la relation. Et puis la saison où oui, tu veux avoir quelqu’un dans ta vie, tu as ce désir NORMAL, mais tu n’en fais pas tout un plat car ton cœur est ASSIS en Ton Sauveur et c’est LUI que tu laisses combler tous tes besoins, qu’il y ait quelqu’un ou pas ça ne te dérange pas. C’est souvent dans cette saison que Dieu nous surprend. Dans toutes ces saisons, Dieu m’appelait sans cesse, Il voyait mon cœur, mon service, Il n’avait pas de problème avec ma persévérance, mais mon amour pour Lui n’était plus le même qu’au commencement. Je l’aimais avec un cœur divisé. Une moitié pour Jésus et une moitié pour le gars que je voulais tant ! Dieu voulait avoir mon attention, passer du temps de qualité avec moi, m’enseigner et combler les vides de mon cœur, mais j’étais trop occupé(e) à faire des calculs et autres mathématiques dans ma tête par rapport à mon futur époux, car je pensais connaitre mieux que Celui qui m’a créée.

Lorsqu’on me voit on peut penser que ma marche avec le Seigneur a toujours été facile, comme un claquement de doigts. Et pourtant. J’ai été brisée, j’ai fait beaucoup d’erreurs, j’ai couru derrière des gens ou des choses jusqu’à m’essouffler, jusqu’au jour où je me suis arrêtée et j’ai changé de direction. Je voulais PLUS de Lui, car j’ai compris que les choses de ce monde sont vaines, et que même mariée ou en relation, si CHRIST n’est pas premier dans mon cœur (pas partagé, Premier !), je risque de beaucoup souffrir. C’est de LUI dont j’ai réellement besoin pour fonctionner. Il est toute ma vie. J’ai commencé à vraiment courir derrière Jésus, Sa Grâce m’a suffi et aujourd’hui, j’ai un feu brûlant pour L’Unique, le Seul qui m’aimera à jamais comme j’ai besoin d’être aimée. Vois-tu, que personne ne te mente, toute femme, dans le ministère ou non, aussi spirituelle parait-elle, a déjà vécu la solitude et l’envie d’avoir quelqu’un à ses côtés. C’est normal, surtout quand on est en pleine croissance, en plein processus spirituel. La différence entre celles qui avancent et celles qui tournent en rond, ce n’est pas l’âge, la couleur ou la beauté, c’est simplement que la première catégorie a DÉCIDÉ de renouveler ses pensées par la Parole et de laisser Dieu l’aimer, de fixer ses regards et son cœur sur Jésus. Ton amour pour Dieu doit devenir plus grand que ton désir pour un soi-disant valentin, ou pour un homme tout court. Reviens à ton premier Amour.

Peut-être que toi aussi tu es dans cet état aujourd’hui. Spirituellement asséchée et concentrée ailleurs que sur Jésus. Ou peut-être que tu es doucement en train de te remettre. Peu importe dans quelle saison tu te trouves aujourd’hui, abandonne tes voies, reviens à Lui et laisse-Le agir. “Je connais ton activité, la peine que tu t’es donnée et ta persévérance. Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants ; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres mais ne le sont pas et tu as démasqué leur imposture. Tu as de la persévérance, tu as souffert à cause de moi et tu ne t’es pas découragé. Mais j’ai un reproche à te faire : tu ne m’aimes plus comme au commencement. De quelle hauteur tu es tombé ! Prends-en conscience, change d’attitude et agis comme tu l’as fait au commencement.” (Apocalypse 2 :2-5) Reviens à ton Premier Amour.

Qui dit qu’un jour de l’année doit déterminer QUI TU ES ou pas ? Si tu es en couple et veut célébrer durant cette occasion, célèbre. Si tu es célibataire et veut célébrer, célèbre avec JÉSUS et tes COPINES ou ta FAMILLE, donne-leur une petite attention particulière et passe un bon temps de qualité, et puis assure-toi de le faire TOUS LES JOURS et non seulement à une journée de l’année déterminée par des humains.

Peut-être que ça sonnera trop spirituel pour toi, mais aujourd’hui, la Saint-Valentin vient simplement me rappeler QUI a donné Sa vie pour moi, QUI m’a appelée et QUI marche avec moi. Je ne passe plus mes Saint-Valentin à penser à combien je suis célibataire, car le célibat selon Dieu n’est en aucun cas une maladie mortelle, ni un esprit à chasser, c’est une SAISON de préparation, et beaucoup de couples sont mariés aujourd’hui mais n’aiment tellement pas leur mariage, ne connaissent pas leur identité de couple, et rêvent d’être de nouveau célibataires. Profite donc de ta saison ! Elle ne reviendra pas.

Oh que Dieu t’aime. Passionnément. Jalousement. Il a pour toi un amour brûlant qui ne s’apaise jamais : « Moi, le Seigneur, j’ai un amour ardent pour Jérusalem, j’éprouve une vraie passion pour elle.” (Zacharie 8 :2) Ceux & celles qui placent leur confiance en LUI ne seront JAMAIS dans la confusion. Si tu es dans la confusion aujourd’hui, c’est que tu n’as pas placé ta confiance en L’Éternel. Fais-le maintenant.

Ton Âme Sœur, ton Idéal, ton Essentiel, c’est JÉSUS.

Alors, en cette journée ou le monde entier va célébrer la Saint-Valentin, toi commence ta journée avec une bonne note de louange et de reconnaissance, et célèbre Celui, le Seul & l’Unique qui est allé mourir pour te racheter. Remercie-Le de ce que tu n’es pas dans une quelconque relation sans BUT ni RAISON, sans IDENTITÉ, avec quelqu’un de DYSFONCTIONNEL qui ne t’aime pas à ta juste VALEUR (céleste) et ne désire pas t’épouser; qui va faire de ta vie un enfer.

Je prie qu’en cette journée, Dieu te fasse réaliser quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que tu sois remplie jusqu’à toute la plénitude de Dieu (Éphésiens 8:18-19). Qu’Il fasse même au-delà de tes espérances et te comble de Son Amour, Sa Grâce, Sa Miséricorde, Sa Plénitude, Sa Présence. La bénédiction viendra en Son temps, et seulement en Son temps. Toi, occupe-toi de Lui, Lui et seulement Lui. Dans l’Éternité, il n’y aura plus de mari ou femme, il y aura juste toi & Jésus. C’est l’Éternité qui compte. “Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre.” (Colossiens 3 :2)

 

With Love, Lily

Vous aimerez aussi

Garde ton coeur en cette saison

Publié le 10/07/2017

Article précédent3 choses essentielles à rechercher chez une amie
Prochain article5 bonnes raisons de regarder War Room

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :